Articles

Étangs de natation


En route vers un monde de piscines écoénergétiques

La piscine. Un endroit fantastique dont vous pouvez profiter dans votre jardin ou votre maison. Elle vous offre une multitude de possibilités pour cocooner ou passer du temps avec vos amis. Qui résisterait à une invitation à plonger dans une eau rafraîchissante ? N'est-il pas agréable de siroter une boisson ou de profiter d'un barbecue au bord de la piscine ? Mais une piscine peut aussi se transformer en cauchemar. En particulier si vous ne surveillez pas votre consommation énergétique et si vous ne tenez pas compte d'un certain nombre d'éléments qui vous permettent de la contrôler. N'oublions pas non plus la production de chaleur, ni la consommation électrique des différents appareils nécessaires pour garder une eau propre. Petit aperçu.

Tout commence lorsque vous achetez votre piscine. À moins que vous ne soyez un ours polaire, vous en chaufferez probablement l'eau et ce, certainement au printemps et en automne. Le problème, c'est que cette chaleur se perd. 80 % s'échappent par la surface et 20 % à travers le fond et les parois. On oublie, en effet, souvent qu'une  piscine encastrée est aménagée à une profondeur d'1,50 m voire plus. À partir d'une profondeur de 40 cm environ, la température du sol ne dépasse jamais 10 °C, même lors d'une vague de chaleur. En d'autres termes : la piscine se refroidit énormément au niveau du fond et des parois. Veillez donc bien à ce que le fabricant fasse tout le nécessaire pour isoler au mieux votre piscine. Celui-ci peut placer une couche isolante sous le liner et installer des plaques d'isolation supplémentaires sur les côtés. Si vous construisez vous-même votre piscine, l'isolation Insupool en mousse PU à cellules fermées de Bad Weelde vous sera d'une aide précieuse. Cette isolation possède une épaisseur de 19 mm et est de couleur crème, douce, incompressible et étanche. En la plaçant sur les parois et le fond et en couvrant votre piscine, vous créerez une sorte de thermos géant qui vous permettra de maintenir plus longtemps l'eau à bonne température.

Badu Eco Touch

Warmtepomp Hayward

IntelliFlo® Whisperfl o® VF

Monocoque
Si vous optez pour une piscine monocoque, vous devez d'abord demander au vendeur dans quelle mesure la cuve est isolée. L'isolation peut être garantie au moyen d'une structure gaufrée intercalée ou de cuves constituées de deux parois entre lesquelles est inséré un matériau isolant. Que ces piscines soient fabriquées en polyester, en polyuréthane, en kevlar ou en acier inoxydable, il est très important de veiller à une bonne isolation dans la mesure où les parois sont composées de plaques assez fines. Un seul mot d'ordre : faire attention 
et s'informer. 

Volet
Une fois votre piscine placée et équipée de l'isolation nécessaire en dessous et autour de la cuve, il est temps de s'attaquer à ce qui est à l'origine d'une perte thermique importante à savoir la surface de l'eau. Le seul moyen de contrer cette perte consiste à couvrir la piscine. Ce que vous aurez déjà fait par sécurité si vous avez des enfants ou des animaux domestiques. Il existe différents types de recouvrements allant du voile tendu au-dessus de la piscine aux volets roulants automatiques. Le voile recouvre votre piscine, évite que la saleté et les feuilles ne viennent se déposer sur l'eau et maintient la chaleur, mais de manière limitée. Si vous voulez vraiment réduire la perte thermique, il est conseillé de placer un volet roulant solide. Vous avez le choix entre un volet classique et un volet solaire. Le volet classique protège l'eau du froid et évite un refroidissement rapide. Ce système vous fera économiser beaucoup d'argent, car maintenir la chaleur de l'eau nécessite énormément d'énergie. Le volet solaire vous protège, mais chauffe également l'eau. Les cellules solaires du toit roulant absorbent, en effet, la chaleur du soleil pour la restituer à l'eau. La température augmentera de quatre à huit degrés. Si vous êtes un peu frileux et que vous aimez vous baigner dans une eau chauffée entre 28 et 30 °C, nous vous recommandons ce type de volet. Vous en trouverez chez T&A, Starline ou Covrex® Pool Protection.

Pompe à chaleur
Avant toute perte thermique, votre eau va d'abord devoir être chauffée. Pour ce faire, il existe divers systèmes, certains plus chers que d'autres. L'utilisation de la chaudière de la maison pour chauffer l'eau de la piscine est de moins en moins fréquente en raison de son coût trop élevé. Quant à l'électricité, elle reste une source d'énergie coûteuse, malgré la baisse imminente de la TVA. On a expérimenté pendant un temps les collecteurs solaires et les chauffe-eau solaires, mais les premiers ne produisaient généralement pas assez d'énergie pour chauffer une piscine, tandis que les seconds dépendaient trop de la lumière du jour réelle et parvenaient difficilement à chauffer de grandes quantités d'eau. La pompe à chaleur constitue une alternative judicieuse. Une pompe à chaleur extrait de la chaleur à basse température laquelle est ensuite délivrée à haute température. Ce principe nécessite toutefois l'une ou l'autre forme d'énergie. Les pompes à chaleur les plus courantes fonctionnent en faisant s'évaporer un liquide à basse température pour ensuite condenser la vapeur à haute température. Le point d'ébullition doit donc être abaissé dans le premier cas et/ou augmenté dans le deux-
ième cas. Le point d'ébullition peut être augmenté en faisant monter la pression au moyen d'un compresseur (pompe), tandis que le point d'ébullition peut être abaissé en faisant descendre la pression dans une turbine ou (généralement) une valve d'expansion. Les pompes à chaleur consomment néanmoins beaucoup d'électricité pour maintenir le processus. Il vous est dès lors conseillé d'installer des panneaux solaires pour produire gratuitement votre électricité. Vous effectuerez également un geste pour l'environnement dans la mesure où vos émissions de CO2 seront limitées.

Faible vitesse
Autre grand consommateur d'énergie : l'électricité dont vous avez besoin pour faire fonctionner les installations qui filtrent et désinfectent votre eau. En effet, l'eau de la piscine doit être en mouvement et plus ou moins filtrée, purifiée et désinfectée toute l'année. Pour ce faire, vous avez besoin d'un certain nombre d'appareils fonctionnant à l'électricité. La pompe à filtre est la plus gourmande d'entre eux. Celle-ci doit maintenir l'eau constamment en mouvement et l'envoyer avec un certain débit. Une pompe ordinaire consomme énormément d'énergie. Pour une piscine moyenne dont la température doit être maintenue à 27 °C, la facture d'électricité peut rapidement atteindre entre 500 et 1000 euros par an. Des fabricants intelligents examinent le problème depuis longtemps et ont développé des pompes qui peuvent être réglées sur différents niveaux de vitesse, en fonction de l'utilisation de la piscine. En cas d'utilisation intensive, la pompe fonctionnera de façon continue. En période de calme, elle ralentira nettement. Vous pouvez ainsi économiser jusqu'à 80 à 90 % de l'énergie consommée par la pompe. Pentair a mis au point l'IntelliFlo, également disponible dans une version antibruit, ce qui signifie que cette pompe est relativement silencieuse. Le fabricant de piscines belge LPW a conçu la Varioflow, également assez silencieuse, tandis que Speck propose la Badu Eco Touch (voir article dans ce magazine). L'avantage de ces pompes à vitesse variable n'est pas seulement leur consommation énergétique très modérée. Étant donné qu'elles s'adaptent à l'utilisation de la piscine, vous devez utiliser nettement moins de produits chimiques, ce qui constitue un avantage tant pour votre portefeuille que pour l'environnement. 

Grâce à ces conseils, votre piscine deviendra un investissement intéressant dont vous pourrez profiter pleinement.