Articles

Technique


Piscine intérieure

Une piscine, c'est merveilleux. Mais une piscine intérieure... c'est encore autre chose. C'est une oasis de confort à l'intérieur de la maison. C'est un endroit où l'on peut toujours se rendre pour faire des longueurs ou faire du cocooning. Mais, il faut tenir compte de nombreux aspects dans la construction d'une piscine intérieure, généralement plus nombreux que pour l'aménagement d'une piscine extérieure. Le magazine « Piscineplus » vous guide à travers quelques principes de base.

Préparatifs 
Avant de commencer la construction de votre piscine intérieure, il faut vous rendre compte que celle-ci demande bien plus de préparatifs qu'une piscine extérieure. Avant de creuser un puits dans ou autour de la maison, il vous faudra faire réaliser une enquête du sol en bonne et due forme, assortie de calculs de la stabilité. Vous pourriez tout aussi bien tomber sur la nappe phréatique ou sur un sol qui ne présente pas une résistance suffisante pour la réalisation de ces travaux de construction ou encore être confronté à des problèmes de murs existants ou à des inondations. Une piscine intérieure est également sensible aux facteurs ambiants qui ne posent aucun problème dans le cas d'une piscine extérieure. Les plans des systèmes de chauffage et certainement de déshumidification exigent davantage de calculs et de réflexion de l'architecte ou de l'ingénieur. Adressez-vous à des spécialistes à cet effet, parce que l'enjeu est beaucoup trop important pour aller « à la va-vite ».

Fondations 
Les fondations sont un facteur crucial pour la piscine intérieure. En effet, la stabilité est importante tant pour le bassin que pour l'ensemble de la construction. Si vous cherchez la qualité supérieure sur ce plan, vous aboutirez automatiquement à la construction d'une piscine intérieure en béton. Des fondations armées, à double paroi, d'au moins 30 cm d'épaisseur offrent, en effet, la plus grande stabilité. Si les murs ou les fondations de votre construction venaient à « travailler » par la suite, les fondations en béton de votre piscine y résisteraient. Un bassin en polyester est une autre possibilité, mais il supportera moins bien des « dilatations » éventuelles. Il faut en tenir compte. Les constructeurs de piscines optent volontiers pour une sous-cave, afin d'y ranger les conduites, les conduits d'air et les installations. Mais ce n'est pas toujours possible. Quand l'espace est suffisant, il est possible des les ranger sur les côtés de la piscine. Vous pouvez ensuite creuser un puits de six mètres de large pour y intégrer une piscine de quatre mètres. Ce qui vous laisse un mètre de chaque côté pour y ranger les conduits d'air et les conduites. Parce qu'il ne faut pas s'y tromper, l'installation nécessaire pour garder une piscine saine et hygiénique est déjà assez importante. S'il faut encore placer un système de chauffage et de déshumidification pour une piscine intérieure, il vous faudra vraiment beaucoup d'espace.

Argile flamande 
La composition du sol sur lequel reposent les fondations est un point majeur supplémentaire, qui demande une certaine attention. Lorsque le sol est constitué d'argile, il faut prévoir des murs de fondations d'une épaisseur supérieure à 30 cm. Un sol argileux peut aisément se dilater et se rétrécir. Il revient aux ingénieurs d'analyser la composition du sol et de calculer l'épaisseur de la couche de béton à couler. Il faut parfois enlever de la terre supplémentaire et reboucher par la suite avec du stabilisé pour obtenir un support plus stable.

Déshumidifier 
Une piscine intérieure chauffée perd constamment de l'eau qui, tout simplement s'évapore. À l'extérieur, ce n'est pas très grave, la vapeur disparaît dans l'air. À l'intérieur, celle-ci reste toutefois suspendue dans l'air et peut engendrer toutes sortes de problèmes. La déshumidification de la pièce dans laquelle se trouve la piscine mérite donc une attention particulière. Un volet roulant est un must. Il retient la vapeur et maintient la température à niveau. Ce qui fait toute la différence en matière de coûts d'énergie pour votre chauffage, mais certainement aussi en ce qui concerne l'installation de déshumidification. Il importe de bien calculer la capacité de déshumidification nécessaire pour la pièce de votre piscine. Plusieurs éléments interviennent dans ce cadre. Bien évidemment les mètres cubes d'eau dans le bassin et la surface d'eau. La température de l'eau et la température visée dans la pièce interviennent également. La surface totale du vitrage de la pièce dans laquelle se trouve la piscine compte aussi. La valeur totale d'isolation de l'ensemble de la pièce intervient aussi dans le calcul de la capacité de déshumidification nécessaire.

Chauffage de l'eau et de l'habitation 
Le chauffage de la pièce dans laquelle se trouve la piscine et le chauffage de l'eau de la piscine sont, au même titre, un élément de base essentiel auquel il faut bien réfléchir au préalable. Pour le chauffage de l'eau de la piscine, vous pouvez recourir à un échangeur de chaleur qui puise la chaleur du chauffage central de votre habitation ou à une pompe à chaleur. Une chaudière séparée est possible aussi, mais on choisit de moins en moins cette option en raison de son coût élevé. Vous pouvez, en outre, récupérer de la chaleur (supplémentaire) de l'installation de déshumidification. Déshumidifier et chauffer vont, en effet, de pair. Tirez donc ce problème au clair chez des professionnels, qui ont fait leur spécialité de la déshumidification d'espaces intérieurs; comme l'entreprise CDH d'Hasselt. Un important vitrage situé au sud ou au sud-est peut faire monter la température ambiante grâce au rayonnement de la lumière solaire au début du printemps, parfois à plus de 33 °C. Dans ce cas, le compresseur du déshumidificateur peut peut s'arrêter et se mettre en sécurité pour protéger le réfrigérant contre la chaleur. Un condensateur peut toutefois prévenir ce problème en évacuant l'excès de chaleur dans l'eau de la piscine et en vous permettant ainsi de gagner quelques degrés. Le local de la piscine profite également de l'installation de déshumidification. Car, pour déshumidifier l'air aspiré, le compresseur intégré à l'appareil réchauffe l'air. La température de l'air sec dégagé est rapidement augmentée de trois degrés par rapport à l'air humide entrant. La chaleur récupérée après la déshumidification n'est toutefois qu'un surplus. Elle ne suffit pas pour réchauffer agréablement l'ensemble du local de la piscine tout au long de l'année. Un chauffage (central) individuel est nécessaire à cet effet.

Sol amovible 
Si votre espace est limité et que vous souhaitez encore utiliser la pièce à d'autres fins que des baignades - par exemple, comme club ou bar d'accueil - vous avez toujours la possibilité d'opter pour une piscine à plancher amovible. Quand vous n'utilisez pas la piscine, vous disposez alors d'une grande pièce pour faire la fête, des réunions, etc. L'eau est cachée sous le plancher amovible. Vous voulez faire un plongeon ? Il vous suffit alors d'abaisser le plancher et l'eau apparaît. Un atout supplémentaire : si vous avez des enfants en bas âge, vous pouvez régler la profondeur de la piscine à votre gré. Qui plus est, ce type de plancher amovible ne nécessite pas un volet supplémentaire pour économiser l'énergie et prévenir l'humidité.

Spa de baignade 
Si vous voulez absolument une piscine intérieure sans toutefois disposer de l'espace nécessaire pour en installer une, il vous reste une solution intéressante : le spa de baignade. Nous entendons par là, un grand jacuzzi auquel des jets d'eau sont intégrés vous permettant de nager sans avoir besoin d'une piscine de plusieurs mètres. Ils existent dans toutes les dimensions et avec diverses options. Vous trouverez un complément d'information à ce sujet dans un autre article de ce magazine.

Confort 
Il existe plusieurs manières de chauffer votre piscine intérieure, mais de nombreux constructeurs de piscines sont partisans du chauffage par le sol. Il est relativement simple pour un entrepreneur d'installer un chauffage par le sol et pour les baigneurs, il est particulièrement agréable de pouvoir marcher pieds nus sur un sol chauffé. De surcroît, ce type de chauffage est complètement invisible.

Acoustique 
Outre les éléments de base, l'acoustique demande certainement une étude approfondie. Dans une pièce - aussi vide - tout bruit résonne beaucoup plus qu'ailleurs. Des chaises qui frottent sur le sol, une pompe mal réglée qui fait du bruit ou des enfants qui jouent, peuvent faire un bruit infernal dans le local de la piscine. Quelques interventions ingénieuses au niveau de l'isolation vous permettront d'y remédier largement. Celles-ci relèvent toutefois moins des bases, mais plutôt des subtilités du métier.

Permis 
Attention, si vous enterrez une piscine intérieure ! Les piscines sont généralement soumises à la législation relative aux permis de bâtir. Certainement lorsqu'il s'agit d'une nouvelle construction. Vous voulez installer une piscine intérieure dans une habitation existante ? Dans ce cas, vous devez disposer d'un permis comme pour toute transformation dans laquelle vous modifiez une construction portante. Si vous creusez juste un puits dans une pièce existante sans, pour le reste, toucher à la structure portante de la maison, vous pouvez en principe vous mettre au travail sans autorisation des pouvoirs publics. Dans la pratique, dans le cadre d'un bon projet, il faudra toutefois toujours bien démolir un mur ou prévoir des encadrements de fenêtres supplémentaires, peut-être une construction annexe renfermant tout l'appareillage. Dans tous ces cas, vous devez introduire une demande de permis.

Contrôle 
Pour prévenir la contamination de l'eau potable, le Gouvernement flamand prescrit, depuis le 1er juillet 2011, un contrôle technique de toute nouvelle installation sanitaire d'une habitation. Il faut également faire contrôler toute modification importante apportée à une installation existante. Le placement d'une piscine chauffée relève également de cette disposition. Pour le contrôle, vous pouvez vous adresser à la VWM (société flamande de distribution d'eau) ou à un organisme agréé de contrôle.