Articles

Technique


Quel étang de natation quel étang de choisir ?

Les raisons d'opter pour un étang de natation sont multiples. Mais un étang de natation n'est pas l'autre... Une grande variété de modèles et finitions s'offrent à vous, tantôt plus sobres, tantôt plus naturels et créatifs. De quoi faut-il tenir compte ?

Le style de la maison et du jardin aura une influence considérable sur le choix de l'étang de natation. Opterez- vous pour des courbes naturelles et nonchalantes ou des lignes sobres et droites ? Un étang de natation plus naturel pourra être le choix idéal pour les jardins plus vastes, surtout s'ils sont occupés par des plantations semi-sauvages. Le raisonnement sera le même si votre étang de natation est à bonne distance de l'habitation. Les étangs de natation plus stricts trouveront quant à eux leur raison d'être dans les jardins classiques ou au pied d'une architecture moderne. On pourra par ailleurs façonner l'étang de natation différemment sur chacun de ses côtés. Ainsi, du côté de la maison et de la terrasse, on adoptera des formes rectilignes plus strictes et sobres, tandis que côté jardin, on optera pour des courbes souples et irrégulières afin que l'étang de natation se fonde dans l'environnement. Cette approche combinée présente l'avantage de s'adapter visuellement dans le jeu de lignes architectural comme avec l'aspect plus sauvage et naturel du jardin.

LES DIFFÉRENTS TYPES

Un étang décoratif propice aux baignades
On peut en principe sans problème se baigner dans les étangs d'ornement plus grands présentant un bon équilibre biologique. Il est toutefois judicieux de prévoir des zones suffisamment profondes, de 150 cm, par exemple. Il sera également préférable de gérer étroitement la population de poissons de ces étangs. Les koïs, par exemple, n'ont pas leur place dans un étang dans lequel on souhaite nager. Les nageurs pourraient en effet endommager leur peau et leurs écailles. Ces poissons sont par ailleurs très polluants. Vous avez donc peu de chances d'obtenir une eau de bonne qualité en leur présence. Nager dans un étang peuplé d'ides dorés, par contre, ne pose pas de problème. Leur présence atteste en effet d'une eau très saine étant donné que cette espèce ne supporte ni le manque d'oxygène ni la pollution, même de courte durée. On se sert donc volontiers des ides dorés comme poissons-tests.

Un étang ornemental avec une partie séparée dédiée à la baignade
C'est ainsi que tout a commencé... Certaines zones d'étangs naturels et ornementaux étaient réservées aux baigneurs. Ce type d’étang comporte une partie en principe dépourvue de plantes, dans laquelle on ne trouve pas ou peu de vase. Ces zones sont dotées d'escaliers ou d'échelles permettant d'entrer et de sortir de l'eau. Le fond est en béton ou en sable. Aucun dispositif de filtrage ni d'écumage n'est prévu. Aujourd'hui, ce genre de configuration ne se trouve plus que dans de grands domaines récréatifs avec de vastes étendues d'eau. Si vous souhaitez nager dans votre jardin, mieux vaut opter pour une version plus moderne d'étang de natation.

Étang de natation avec zones filtrantes et régénérantes
Dans les étangs de natation dotés d'un système de filtration interne, on aménage généralement, pour la baignade, une zone plus profonde au milieu, entourée d'une partie moins profonde. Dans cette zone moins profonde, on entre en contact direct avec les plantations des zones de régénération, faisant à leur tour partie du système de filtration. En principe, peu de plantes se développent dans la zone intermédiaire. Vous pouvez toutefois, si vous le souhaitez, y planter quelques jolis spécimens végétaux. En Allemagne, par exemple, de nombreux propriétaires d'étangs de natation aiment se baigner au milieu des nénuphars, pour se sentir en communion avec la nature. Ce genre d'étang de natation rencontre en tout cas moins de succès en Belgique. Dans notre pays, il est plus courant de séparer la partie naturelle et la partie réservée à la baignade.

Étang de natation avec zone de lagunage distincte
Dans cette configuration, la partie baignade est clairement séparée de la zone de filtration octroyée à la nature. Les matériaux de filtration et les micro-organismes qui s'y développent, ainsi que les plantes, garantissent une eau parfaitement limpide. C'est actuellement le type d'étang de baignade le plus courant chez nous. Mais outre en Belgique, ces étangs avec zone de lagunage sont également de plus en plus populaires dans les pays méridionaux comme l'Italie et l'Espagne. On nage dans une partie de l'étang réservée à la baignade, mais avec une magnifique vue sur l'espace de lagunage, qui se pare de jolies fleurs au printemps et en été.

Piscine biologique avec une partie lagunage annexe
Ce type de piscine/étang repose en fait sur le même principe que ci-avant mais tend davantage vers une piscine classique en termes d'apparence, et peut être dotée d'options plus luxueuses. La construction est plus conséquente. Les parois comme l'escalier sont construits en matériau lourd tels que des pavés de béton ou des blocs Stepoc remplis de béton coulé. On y ajoute de jolies margelles en granit ou en pierre bleue. Une échelle ou un élégant escalier permettent d'accéder à la zone de baignade. Une zone de filtration avec filtre et plantes palustres jouxte la partie baignade. Le plus souvent, la partie lagunage est finie de la même façon que la partie baignade. Le prix et la structure de ce genre de piscine biologique sont comparables à ceux d'une piscine traditionnelle, excepté que la filtration s'effectue de manière biologique.

Piscine biologique avec zone de lagunage diss imulée
Cette solution s'adresse aux utilisateurs qui n'apprécient pas vraiment la proximité des plantes et animaux. Cette configuration est semblable à la précédente, à la différence que la zone de lagunage est dissimulée. Cette dernière est installée à distance du bassin de natation et soustraite aux regards grâce à une haie ou un joli poolhouse, par exemple. Votre petit paradis aquatique ressemble ainsi davantage à une véritable piscine, alors que la filtration est 100 % biologique. Cette solution, qui remporte de plus en plus d'adeptes, est idéale pour ceux qui souhaitent nager dans une eau filtrée biologiquement mais qui apprécient moins la proximité des petits animaux qui évoluent dans la partie lagunage.

Piscine biologique sans zone de lagunage
Il arrive aussi que, par manque de place, on n'installe pas de zone de lagunage. Elle est alors remplacée par d'autres systèmes de filtration plus ou moins biologiques. On utilise dans ce cas des filtres à sable, un épurateur courbe ou des filtres à lit fluidisé. À mi-route entre la piscine classique (avec dérivés chlorés) et l'étang de natation, ce phénomène récent demeure encore relativement rare. On ne sait par ailleurs pas ce que ce genre d'infrastructure peut donner sur le long terme. Et les systèmes mis en place pour garder l'eau propre ne sont pas forcément toujours totalement biologiques.

Chauffé ou pas ? 
Pour un étang de natation, on utilise généralement une bâche noire mate, le plus souvent en EPDM durable. Il y a plusieurs justifications, dont les principales sont la durée de vie accrue, l'absorption de la chaleur et l'avantage esthétique. Les étangs dotés d'une bâche d'étanchéité noire paraissent plus naturels et permettent une jolie réflexion des plantes et de l'environnement. La couleur noire permet par ailleurs l'absorption de la chaleur du soleil. Cela représente un gain de température de 2 à 6 °C. Soit un bond de 1000 km vers le sud... Une différence considérable et en plus, totalement gratuite ! On peut néanmoins choisir de chauffer l'étang de natation, par exemple parce qu'on a préféré opter pour une bâche claire ou parce qu'on souhaite prolonger la saison des baignades. Le chauffage peut être assuré semi-passivement en plaçant des panneaux capables de capter la chaleur du soleil dans l'eau ou activement au moyen d'une pompe à chaleur. N'oubliez pas que les grosses pompes à chaleur ont besoin d'une force motrice. Placez-les à distance de votre espace de vie et de vos voisins. Elles sont en effet assez bruyantes.

Avec ou sans volet 
À l'instar des piscines classiques, certains étangs de natation sont dotés d'un volet de couverture. On s'approche ainsi un peu plus encore d'une piscine ordinaire. Un volet de piscine présente l'avantage, outre l'aspect sécurité, de maintenir la chaleur à l'intérieur, ce qui est bien entendu nettement plus important si vous décidez de chauffer l'étang de natation. L'inconvénient, c'est que l'on troque la jolie vue sur l'étang contre celle d'un triste volet... Préférez, si c'est possible, un volet de couleur plutôt neutre, comme le gris, car le bleu est nettement moins harmonieux dans un environnement d'étang de natation.

Système d'écumage ou pas ? 
Les écumeurs (ou « skimmers ») sont très utiles pour les étangs de natation. En effet, ils permettent de garder propre la surface de l'eau et invitent davantage à la baignade. Une bonne partie de la pollution potentielle de l'étang de natation est ainsi éliminée. Les écumeurs permettent d'éliminer jusqu'à 85 % des saletés flottant à la surface avant qu'elles ne coulent. Cette pollution n'a donc pas l'occasion de se décomposer dans l'eau. Les écumeurs sont très efficaces jusqu'à une distance de 3 mètres. Si l'étang est plus long et plus large, mieux vaut prévoir plusieurs écumeurs. Ceux-ci peuvent être reliés à un puisard. Étant donné que les grosses saletés sont éliminées par les écumeurs, le filtre de la zone de lagunage est moins sollicité et risque moins de se boucher. C’est un avantage énorme. Les corbeilles des écumeurs doivent être vidées régulièrement, mais c'est une tâche facile et peu fastidieuse.

Éclairage ou pas ? 
L'éclairage permet de profiter agréablement de l'étang en soirée. L'intégration d'un éclairage est aujourd'hui facilitée. Grâce à la technologie DEL et au développement de techniques d'installation spéciales, – par exemple, à l'aide de passe-parois multifonctionnels – l'éclairage est devenu abordable. Comme les DEL affichent une puissance faible, les câbles d'alimentation ne doivent pas avoir une section aussi importante que pour un éclairage halogène. Mais d'autres problèmes sont apparus avec l'éclairage DEL. Ainsi, il n'était pas toujours possible de trouver des lampes de remplacement avec la même température de couleur. Par ailleurs, les lampes plus éloignées du transformateur produisent moins de lumière que celles reliées par un câble plus court. Tous ces problèmes peuvent aujourd'hui être résolus grâce à la technologie DEL intelligente. Ces lampes ultramodernes dotées d'une micropuce intégrée s'adaptent automatiquement aux conditions et sont également protégées contre les risques de dommages liés à la chaleur ou à une surtension. On obtient ainsi une lumière très stable présentant l'intensité et la couleur exactes.

Le budget : le nerf de la guerre... 
Côté dimensions, on trouve des étangs de natation à partir de 20 m², mais il s'agit alors plutôt de pataugeoires. Il est toutefois déjà très agréable de pouvoir se détendre tranquillement dans une petite pièce d'eau. À partir de 40 m² ou plus, on a déjà nettement plus de possibilités. Quant à l'excavation et aux finitions, c'est à déterminer en concertation avec l'entrepreneur, en fonction de votre budget. Un escalier coûte plus cher qu'une échelle, des angles arrondis sont plus onéreux que des angles droits, etc. On prévoira dans certains cas un dispositif UV-C pour une eau encore plus limpide, afin d'empêcher la prolifération d'algues unicellulaires et de lutter contre les micro-organismes indésirables. Les dispositifs UV-C professionnels, plus performants, sont en acier inoxydable et équipés de lampes UV-C spéciales moins énergivores. Les rayons UV-C n'attaquent que les petits organismes présents dans l'eau envoyée dans l'appareil. Ils n'ont pas d'influence sur les bactéries qui adhèrent aux matériaux du filtre ni sur les autres êtres vivants.

Étangs de natation et enfants
Ce sont souvent des familles avec enfants qui font installer un étang de natation dans le jardin. C'est compréhensible et positif. Avec un étang de natation dans le jardin, c'est toujours les vacances ! L'eau est source de beaucoup de plaisir. Un étang de natation permet par ailleurs de redécouvrir la nature et de mieux la comprendre. Aux abords de l'eau, vous aurez plein de choses à expliquer sur les mystères de la vie : reproduction, insectes, animaux amphibiens, poissons. Et tout cela en vrai, pas à la télévision ! Les écoles et enseignants l'ont compris depuis longtemps : il est bien plus facile d'apprendre à compter et à lire grâce au monde réel. Et c'est beaucoup plus fascinant ! Comme la libellule formant un coeur avec son partenaire, image qui ne manquera pas de provoquer l'émerveillement de vos petites têtes blondes. Si vous avez des jeunes enfants ou petits-enfants ne sachant pas nager, il sera plus prudent de clôturer l'étang. Un grillage ou une haie d'aubépines avec portail feront parfaitement l'affaire. Un volet de couverture ou un système d'alarme périphérique sont également une solution.

Étangs de natation et animaux domestiques 
Les chats sont des animaux exigeants. Et pourtant, on les verra souvent s'abreuver de l'eau de l'étang de natation, ce qui est bon signe. Les chiens aimeront aussi y laper. Vous pourrez difficilement les en empêcher. Mais les laisser se baigner dans l'étang n'est pas conseillé. Nous vous recommandons de l'éviter... Les chiens endommagent souvent les plantes aquatiques. Ils sont par ailleurs attirés par les câbles des pompes, qu'ils risquent de mordiller. Rien de très bénéfique, ni pour les pompes, ni pour les chiens... Si vous avez un chien, il peut être utile de placer les câbles de la pompe dans une gaine afin de les protéger des dents acérées de votre animal de compagnie.