Articles

Wellness@home


Astuces et conseils pour optimiser les frais d’entretien de votre piscine

Posséder une piscine est une chance, mais lorsque vous calculez ce qu’elle peut vous coûter sur une année, c’est toujours effrayant. Quelques actions et astuces simples vous permettront toutefois de réduire considérablement les coûts d’entretien de votre piscine. Respectez notamment ces deux règles d’or : procédez à un bon hivernage et prenez soin de votre piscine toute l’année et pas uniquement en été.

Une piscine, c'est comme une voiture : ça demande de l'entretien et ça s'use au fil des ans. Les réparations sont donc inévitables. D'autre part, l'usage que vous ferez de votre piscine déterminera les coûts d'entretien. Une famille de 4 enfants s'investira davantage dans la propreté de l'eau qu'un couple qui y nage une demi-heure 3 fois par semaine. Il y a toutefois quelques règles d'or à respecter.  

Chauffage
Isolation
En dépit du réchauffement du climatique, nous ne jouissons toujours pas d'un climat méridional. Par conséquent, nos nuits sont très fraîches, même en été. Une bonne isolation est dès lors incontournable pour conserver autant que possible la chaleur de l'eau. 
Vous allez prochainement faire construire une piscine ou procéder à une rénovation approfondie de votre piscine existante ? Investissez dans ce cas dans une bonne isolation du sol et des parois. La chaleur se perd toutefois aussi via la surface de l'eau. Voilà une bonne raison pour couvrir votre piscine tous les soirs. Si vous ne le faites pas, vous perdrez chaque nuit les degrés accumulés durant la journée... Idéalement, il est également préférable de laisser la piscine couverte en journée, lorsqu'elle n'est pas utilisée. Si votre budget le permet, choisissez un volet solaire roulant. Lorsqu'elle est déployée, cette couverture chauffe l'eau de votre piscine grâce à la chaleur du soleil. 

Collecteur solaire 
En Belgique, 95 % des piscines sont chauffées. La plupart avec une pompe à chaleur. Cela aura toutefois un impact sur votre facture d'énergie. L'installation d'un collecteur solaire (supplémentaire) pourra dès lors être une solution intéressante. Un collecteur solaire se compose de tuyaux étroits dans lesquels circule l'eau de votre piscine. Celle-ci est chauffée gracieusement par le soleil. Les collecteurs solaires s'installent sur les toits plats, contre un mur ou à un endroit ensoleillé du jardin. L'installation d'un collecteur solaire est un investissement supplémentaire, mais l'avantage est que l'eau se réchauffe progressivement à mesure que le soleil devient plus intense. Une fois que la saison des baignades commence, votre eau est plus rapidement chauffée.
Vous souhaitez néanmoins opter pour une pompe à chaleur ? Utilisez le chauffage de votre piscine de manière réfléchie. Une pompe à chaleur n'est pas un procédé de chauffage rapide ! Vous devrez compter au minimum 24 heures pour amener l'eau de piscine à température ! Veillez également à ce que votre eau ne se refroidisse pas trop lors des journées plus fraîches afin de ne pas devoir chauffer intensivement ensuite. 

Évitez les saletés
Si votre eau est sale, vous devrez utiliser davantage de produits chimiques, aspirer plus souvent, nettoyer plus fréquemment le filtre à sable. Mais comment prévenir les saletés dans la piscine ? 

Arbres
Si vous allez seulement aménager votre piscine, choisissez de préférence un endroit de votre jardin où il y a peu d'arbres. Les arbres sont en effet source de beaucoup de pollution. 
S'il y a beaucoup d'arbres dans les environs, particulièrement des pins et des bouleaux, suspendez une crépinette dans les corbeilles de vos écumeurs. Cette crépinette évitera que les aiguilles ou les graines n'échouent dans votre filtre et votre pompe, entraînant une usure prématurée.
La douche avant la baignade
Notre propre corps est une source importante de pollution : lait solaire, déodorant, squames, herbe sous les pieds... Pour cette raison, il est préférable de se doucher avant de pénétrer dans la piscine. Vous n'avez pas envie de repasser chaque fois à la salle de bain ? Installez une douche extérieure. Choisissez de préférence une douche solaire, le soleil chauffera ainsi votre douche gratuitement. 

Revêtement autour de la piscine
Une petite margelle directement prolongée par la pelouse, c'est très joli, mais vous risquez aussi d'avoir plus de saletés dans la piscine. Il est dès lors préférable d'opter pour un revêtement dur (pierre ou bois) sur un mètre de large autour de la piscine. 

Animaux
Quoi de plus amusant que de voir votre chien aller rechercher sa balle ou jouer avec les enfants dans la piscine lors des chaudes journées d'été ? Cependant, les animaux sont source de beaucoup de pollution (saletés et poils). Permettre à votre chien de se baigner dans votre piscine n'est donc pas une si bonne idée. 

Éclairage
Nombreuses sont les personnes qui utilisent leur éclairage de piscine pour illuminer leur jardin. L'éclairage créera par ailleurs une ambiance chaleureuse et invitante pour un plongeon nocturne. Outre les baigneurs du soir, vos spots attireront toutefois divers papillons de nuit et insectes. Vous risquez même parfois de retrouver une souris ou un hérisson noyé... Inutile de dire que ces petites bêtes sont également source de pollution. 

Aspirateur
En dépit de ces conseils, vous retrouverez toujours un minimum de saletés dans la piscine. Il est donc essentiel de passer l'aspirateur de temps à autre. Mais sans exagération, quand même... Les feuilles et autres saletés flottant à la surface peuvent tout aussi bien être éliminées avec une épuisette. 
Si vous possédez un robot qui envoie les saletés vers le filtre, il est recommandé, à la haute saison, de procéder à un contre-lavage après chaque passage de l'aspirateur... 
Conseil : lors de chaque contre-lavage, votre niveau d'eau diminue de 5 cm. Vous aurez donc très vite perdu quelques centaines de litres d'eau. Pensez donc à consulter la météo et faites vos contre-lavages avant qu'il pleuve, afin que votre piscine puisse ensuite se remplir de façon naturelle... 

Eau de distribution ou eau de puits ?
L'eau de distribution est chère. Il peut donc paraître avantageux de remplir votre piscine avec de l'eau de puits. C'est une bonne idée, à condition que vous ayez un puits qui fait au moins 200 mètres de profondeur. L'eau des puits moins profonds contient en effet souvent trop de fer et de métaux. Et pour le savoir, vous devrez faire procéder à de coûteux tests... Autre problème, la teneur en métaux et en fer fluctue souvent. Si vous prenez le risque d'utiliser l'eau de votre puits sans réaliser de test, sachez que votre piscine se couvrira d'un film rouge lorsque l'eau contenant des métaux et du fer entrera en contact avec du chlore. 

Usage correct des produits chimiques
Les produits chimiques ne sont pas sans danger ni sans coût. Il conviendra donc, pour votre santé comme pour votre portefeuille, d'en faire un usage raisonnable et calculé. 

Chlore et valeur pH
Le chlore est un moyen efficace pour maintenir la qualité de l’eau. Malheureusement, trop de propriétaires de piscines pensent encore que tout va forcément bien lorsqu'on utilise assez de chlore.. Rien n’est moins vrai. Le chlore coûte cher et un usage, excessif sera nocif pour la santé et dommageable pour votre liner. Une valeur d'1 ppm suffit pour avoir une eau hygiénique. Certaines personnes ne sont rassurées qu'à partir de 3 ppm. Ce qui fait grimper inutilement la note et la consommation de chlore... 

Le taux d'acidité ou valeur pH est d'autre part aussi important que la teneur en chlore. Cette valeur doit se situer entre 7 et 7,5. Si votre eau de piscine verdit, rectifiez d'abord le pH et si nécessaire, intervenez ensuite au niveau du chlore. 

Bon marché = coûteux ?
Lors de l'achat de vos produits d'entretien, soyez toujours attentif à la concentration. Au printemps, les grands magasins proposent en effet des tablettes de chlore à prix très bas. Ces tablettes sont toutefois souvent moins concentrées, ce qui, au final, revient plus cher... 

Électrolyse au sel 
Environ 60 % des personnes qui font installer une piscine optent aujourd'hui pour l'électrolyse au sel plutôt que le chlore. C'est que ce procédé d'épuration présente de nombreux avantages ! Le sel est un produit naturel bien meilleur marché que le chlore. Il empêche la formation d'algues, ne provoque pas de réactions allergiques et ne dessèche pas la peau. Il est possible de passer du chlore à l'électrolyse au sel, mais vous devrez compléter votre installation d'un appareil supplémentaire. Une fois cet investissement réalisé, l'épuration de l'eau vous coûtera moins cher. 

Floculant 
Un floculant dans la corbeille de votre écumeur permettra la coagulation des fines particules de saleté qui seront ainsi retenues dans le filtre. C'est un produit très utile pour autant que vous n'exagériez pas, car en quantité excessive, le floculant affectera la qualité de votre filtre. 

Clarifiant
Nombreux sont les propriétaires de piscine qui prennent de temps en temps la peine de corriger la qualité de l'eau. Ils ajoutent alors en une fois tous les produits nécessaires pour garder l'eau hygiénique et propre. Sachez toutefois que le chlore et le clarifiant s'annulent réciproquement. Si vous les versez simultanément dans l'eau, vous dépenserez de nombreux euros pour rien... 

Taux de calcaire 
Le taux de calcaire peut varier considérablement d'une région à l'autre. Votre pompe et votre filtre souffriront considérablement si votre eau est dure. Gardez l'alcalinité à l'œil au moyen de bandes de test et intervenez lorsque nécessaire.

Hivernage
Outre l'utilisation adéquate des produits chimiques, le mode d'hivernage de votre piscine sera également déterminant. Le pire que vous puissiez faire est de laisser votre piscine dans le même état qu'en été. Votre installation tournera inutilement durant tout l'hiver, avec pour conséquence une usure et une consommation d'électricité inutiles. Comment faire hiverner votre piscine de manière avantageuse ? 
- Coupez votre dispositif de filtration et purgez les conduites de votre filtre, de votre pompe et de votre éventuel collecteur solaire.
- Ajoutez un produit d’hivernage à l’eau de piscine.
- Couvrez votre piscine d’une bâche d’hivernage. Vous éviterez ainsi autant que possible la pollution de l’eau. Optez pour une bâche opaque en PVC plutôt qu’un filet. Votre eau de piscine sera ainsi privée de lumière et restera claire. 
- Plus le niveau d’eau de votre piscine est haut, plus vous risquez que la chambre du moteur de votre volet de piscine soit sous eau. Pour éviter ce problème, retirez le moteur ou installez une pompe submersible afin de garder cette chambre sèche. 

Conclusion
La meilleure manière de comprimer les coûts d'entretien de votre piscine est de l'entretenir régulièrement, d'utiliser les produits chimiques avec modération et de procéder à un bon hivernage. 
Si vous ne prenez soin de votre piscine qu'à la bonne saison, vous devrez ensuite réparer les longs mois de négligence. Et cela vous coûtera bien plus cher que si vous aviez entretenu votre piscine régulièrement. Petite règle d'or : consacrez chaque semaine 15 minutes à votre piscine, même lorsqu'il fait mauvais. Vous ne savez pas bien comment vous y prendre ? Faites-vous conseiller par un spécialiste.

Avec nos remerciements à  www.badweelde.be.